Biographie


Julien Alour, trompettiste, bugliste et compositeur, est né à Quimper le 24 décembre 1979.
Il commence par le cornet à l’âge de 7 ans, et étudie la musique classique jusqu’à l’obtention de sa médaille d’or en 1999. En 2001, il s’installe à Paris pour se consacrer au jazz et étudie à l’IACP avec Lionel et Stéphane Belmondo.
En 2003, il rentre dans la classe de Jazz du CNSM de Paris, et commence à jouer de plus en plus en tant que sideman. Ces différentes collaborations avec Eric Legnini, Daniel Mille, Jacques Schwarz-Bart, les frères Belmondo, Rhoda Scott, Aldo Romano, Panam Panic, Tony Allen, Robin McKelle, Samy Thiebault ou Kellylee Evans lui ont conféré rapidement une place de choix au sein de la nouvelle génération du jazz français.

En 2014, Julien Alour sort son premier album en Quintet. Il s’est imposé comme l’un des trompettistes et compositeurs incontournables de la scène du jazz français. Cet album sera vivement salué par la critique: Choc Classica, Must TSF, Découverte Jazz News… Cette même année, la radio TSF jazz, qui l’avait déjà récompensé en le nommant « révélation française 2014 », l’invite à se produire à l’Olympia pour la soirée « You and the night and the music ». En 2015,  le passage du quintet au Smalls  featuring Seamus Blake ( New York ) a « littéralement électrisé le public » (Paris jazz club).

Son dernier album, Cosmic Dance, vient tout juste de sortir le 8 avril 2016 chez Gaya Music / Socadisc. Il y présente les facettes de sa bouillonnante créativité. Ses influences majeures restent Miles Davis, Freddie Hubbard ou Tom Harrell, mais c’est une signature qui lui est désormais propre et entre toutes reconnaissable que Julien Alour dépose ici en pleine lumière.